posts dans la catégorie 'Non classé'


Une institutionnalisation de l’archaisme

Le choc est le même à chaque fois, la bêtise instituée fait plus de mal à l’humanité que celle d’un individu ou d’un conglomérat d’individus :

trouvé en entrefilet sur la dernière page de Ouest-France du 3 avril 07 une perle noire : il y est mentionné que le meurtre pour dette d’honneur a un tarif judiciaire en Iran : pour l’année 2007, le « prix du sang » est fixé à l’équivalent de 20700 euros pour le meurtre d’un homme. Si la victime est une femme, c’est moins cher.

On ne sait pas ce qui est le plus odieux…

Le siècle des Lumières avait sans doute ses zones d’ombres, ses déviations et ses récupérations, mais je préfère encore assumer cet héritage-là.

Restriction de l’accès aux minima sociaux pour les ressortissants communautaires

Le gouvernement a décidé d’exclure du bénéfice du revenu minimum d’insertion (RMI), de la couverture-maladie universelle (CMU) et des prestations familiales, les ressortissants communautaires « entrés en France pour y rechercher un emploi et qui s’y maintiennent à ce titre ». La mesure est contenue dans l’article 9 du projet de loi instaurant un droit opposable au logement, présenté en conseil des ministres, le 17 janvier. L’ouverture du marché du travail aux ressortissants des nouveaux Etats membres, notamment aux Bulgares et aux Roumains, a conduit le gouvernement à inscrire dans la loi cette mesure. Celle-ci vise, comme l’explique une note gouvernementale, à « prévenir les abus » que pourraient commettre des personnes qui viendraient « s’installer en France dans le but de toucher les minima sociaux ou la CMU ». « En particulier, précise la note, il ne doit pas être possible de toucher ces prestations dès l’installation en France simplement en s’inscrivant à l’ANPE. »

Le 11 janvier, Nicolas Sarkozy avait affirmé que les Roumains et les Bulgares qui n’ont « pas de ressources, et qui constitueraient donc une charge pour notre système d’aide sociale, n’ont pas le droit de séjourner en France ». « Notre pays n’a pas vocation à être un guichet social universel », soutenait-il. Pour le RMI, la loi du 23 mars 2006 exige déjà d’un ressortissant communautaire qu’il remplisse « les conditions exigées pour bénéficier d’un droit au séjour » et qu’il ait « résidé en France durant les trois mois précédant la demande ». Avec cette disposition, le gouvernement entend empêcher des chômeurs européens continuant à chercher un emploi au-delà des trois premiers mois en France de faire une demande de RMI.

Laetitia Van Eeckhout
Le Monde du 21.01.07.

L’élevage contribue beaucoup au réchauffement climatique

MANGER de la viande nuit à l’environnement. C’est la conclusion à laquelle parvient l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui a rendu public, mercredi 29 novembre, un rapport consacré à l’impact écologique de l’élevage. Celui-ci est « un des premiers responsables des problèmes d’environnement », affirme un des auteurs, Henning Steinfeld. Mesurée en équivalent CO2, la contribution de l’élevage au réchauffement climatique est plus élevée que celle du secteur des transports. L’activité est responsable de 65 % des émissions d’hémioxyde d’azote, un gaz au potentiel de réchauffement global 296 fois plus élevé que celui du CO2, essentiellement imputable au fumier. De plus, le bétail produit 37 % des émissions de méthane liées aux activités humaines. Ce gaz, produit par le système digestif des ruminants, agit vingt-trois fois plus que le CO2 sur le réchauffement. Les pâturages occupent 30 % des surfaces émergées, alors que 33 % des terres arables sont utilisées pour produire l’alimentation du bétail – et ces surfaces sont insuffisantes pour répondre à la demande, ce qui entraîne le défrichage de forêts. D’autres dégâts sont énumérés : 20 % des pâturages sont dégradés par une surexploitation entraînant le tassement et l’érosion du sol ; l’activité compte aussi « parmi les plus nuisibles pour les ressources en eau ».
La hausse du niveau de vie s’accompagne d’une consommation plus importante de viande et de produits laitiers. La production mondiale de viande devrait donc plus que doubler d’ici 2050, passant de 229 à 465 millions de tonnes. Les auteurs du rapport rappellent que la viande constitue un apport en protéines primordial pour les populations mal nourries et que l’élevage fait vivre 1,3 milliard de personnes. « Il s’agit souvent de la seule activité économique possible pour les populations pauvres », écrivent-ils. Diverses pistes sont proposées pour limiter les dégâts de l’élevage, comme l’amélioration de l’alimentation animale. La FAO suggère que, en outre, cet impact pourrait être « fortement diminué » si « la consommation excessive de produits animaux parmi les populations riches baissait ». Un Indien consomme en moyenne 5 kg de viande par an, contre 123 kg pour un Américain.

Gaëlle Dupont
Le Monde 05.12.06

on n’en demande pas tant

Commentaires désabusés d’après un article de Xavier Ternisien, dans Le Monde du 5 décembre 06.

Sur tous les tons, la sphère économique nous rabâche qu’il sera impossible dans l’avenir de garantir le système de paiement des retraites aux travailleurs, tel qu’il fonctionne à ce jour. On ne s’y résigne pas, on se dit qu’on pourrait taxer le capital par exemple…
Mais quand même, L’Etat ne fait pas dans la dentelle : on savait déjà que les fonctionnaires travaillant dans la France d’outre-mer doublaient quasiment leur salaire par rapport à la métropole. On se demandait si ça se justifiait encore, on avait déjà de sérieux doutes…mais il y a pire : nous apprenons (les bras nous en tombent) que les fonctionnaires qui terminent leur carrière ou prennent leur retraite outre-mer voient celle-ci augmenter de 35% à la Réunion et à Mayotte, de 75% en Polynésie Française et en Nouvelle-Calédonie, même pour ceux qui décident de s’y installer pour leur retraite sans jamais y avoir travaillé. Evidemment, de plus en plus de petits malins en profitent : de 9168 à bénéficier de ce traitement de faveur en 89, ils étaient 29861 en 2005! on imagine ce que cette incompréhensible folie coûte à l’Etat, déjà lourdement endetté, ce qu’on nous serine assez par ailleurs..(300 millions d’euros avec une augmentation prévisible de 70 millions d’euros par an) et aux collectivités d’outre-mer, déjà pauvres! Par ailleurs l’Etat n’exerce aucun contrôle administratif sur la réalité de cette « délocalisation » : certains ne disposeraient ainsi que d’une « boîte aux lettres » outre-mer…
L’honnête Jean Arthuis que je qualifie ainsi bien que je ne partage sans doute pas ses idées politiques par ailleurs, a présenté pour la quatrième fois depuis 2003 un amendement au projet de loi de Finances pour mettre un terme à ce régime. Modéré, il ne proposait pas de supprimer cet avantage à ceux qui en bénéficiaient déjà, mais de suspendre les flux.
Pour la quatrième fois l’amendement a été refusé, par 186 voix contre 16.
Comme aurait déjà dit mon grand-père : « pauvre France »!!!!

Tara

un match, un mort

Jeudi soir, à l’extérieur du stade, vers la station de métro Porte-de-Saint-Cloud, «un groupe de supporteurs excités du PSG de la tribune Boulogne s’en prennent à un supporteur de Tel-Aviv qui a un drapeau aux couleurs israéliennes et le traitent de « sale juif »». Yanniv Hazout, 23 ans, de confession juive, «demande l’aide de l’agent en civil», qui lui «prête assistance, comme il se doit», selon la préfecture de police de Paris. En «mission discrète, donc en civil», ce membre du service régional de la police des transports, équipé d’un talkie-walkie, doit «assurer le contact en surface avec ses collègues dans le métro, et surveiller les véhicules de police». Témoin de la scène, Philippe Broussard, rédacteur en chef du service société de l’Express, spécialiste des hooligans, voit «un Noir d’une trentaine d’années» qui a «en main une grosse bombe de gaz lacrymogène et tente de faire face à une foule de plus en plus hostile. A l’évidence, il cherche à protéger quelqu’un situé près de lui, et lance à plusieurs reprises : « Reste derrière moi ! Reste derrière moi! »» écrit-il sur le site de l’Express. Selon un enquêteur, «les insultes et l’agression se reportent alors sur le policier antillais traité de « sale Nègre » et visé par des saluts nazis». Cerné par «150 supporteurs du PSG» qui scandent «Bleu-Blanc-Rouge, la France aux Français!», il court avec son protégé vers le McDonald’s de l’autre côté de la place, mais n’a pas le temps d’y entrer, «pris à partie» devant le dépôt de la RATP. A 50 mètres de là, Philippe Broussard «constate un mouvement de foule, comme si le « fugitif » était rattrapé par ses agresseurs. Plusieurs personnes crient : « Il a un flingue, il a un flingue. » Et puis soudain, un coup de feu claque».

 

Depuis Patricia TOURANCHEAU, Libération, 

samedi 25 novembre 2006

 

Grèce : après le viol, le racisme…

Lu dans Ouest-France du 5 11 06 un article d’Angélique Kourounis, dont voici l’introduction :

« A Athènes, quatre adolescents, tous grecs, qui ont violé leur camarade de classe, une bulgare de 16 ans, ont eu la même punition…que leur victime, à savoir cinq jours d’exclusion. L’affaire, qui a pour cadre le lycée d’Amaryntchia, sur l’île d’Eubée, a été rendue publique lorsque la jeune fille a porté plainte près de la police. On lui a conseillé de partir du village où elle habitait depuis dix ans avec sa mère, « pour calmer les esprits »……. »

La journaliste précise ensuite que si des voix se sont élevées pour dénoncer ces faits, dont celles du président de la république grecque, du ministre des Affaires étrangères, et du ministre de l’Education, à l’opposé il s’est trouvé des professeurs, le chef de l’église orthodoxe, une partie de la presse, et même le ministre de la santé pour continuer à mettre victime et violeurs sur un pied d’égalité.

En Amérique, tradition et commerce sont les mamelles de la folie

Ouest-France du 8 11 06, sous le titre « Un 4×4 acheté, un fusil offert » :

L’entrefilet dévoile qu’à Oxford, en Pennsylvanie , dans une petite ville près de l’école où dix fillettes de la communauté amish ont été tuées début octobre par un homme armé, un concessionnaire auto offrait en promotion, depuis le début de la saison de la chasse jusqu’au 31 octobre, un fusil à tout acquéreur d’une 4×4 ou d’une camionnette.

Premier post

test

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr. Ceci est votre premier post. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer !
Des questions ? Visitez les forums d’aide !

Collectif antilibéral de Ch... |
Blog de Michel Issindou |
PCF Gardez la parole à Vill... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de Pierre Roche : ...
| aijfcameroun
| liberté