Grèce : après le viol, le racisme…
8 novembre, 2006 @ 10:02 Non classé

Lu dans Ouest-France du 5 11 06 un article d’Angélique Kourounis, dont voici l’introduction :

« A Athènes, quatre adolescents, tous grecs, qui ont violé leur camarade de classe, une bulgare de 16 ans, ont eu la même punition…que leur victime, à savoir cinq jours d’exclusion. L’affaire, qui a pour cadre le lycée d’Amaryntchia, sur l’île d’Eubée, a été rendue publique lorsque la jeune fille a porté plainte près de la police. On lui a conseillé de partir du village où elle habitait depuis dix ans avec sa mère, « pour calmer les esprits »……. »

La journaliste précise ensuite que si des voix se sont élevées pour dénoncer ces faits, dont celles du président de la république grecque, du ministre des Affaires étrangères, et du ministre de l’Education, à l’opposé il s’est trouvé des professeurs, le chef de l’église orthodoxe, une partie de la presse, et même le ministre de la santé pour continuer à mettre victime et violeurs sur un pied d’égalité.

-tara
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

Collectif antilibéral de Ch... |
Blog de Michel Issindou |
PCF Gardez la parole à Vill... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de Pierre Roche : ...
| aijfcameroun
| liberté